Documents :

Ce qu’en dit la presse :

C’est un spectacle à épisode que celui-ci ! Eric Vanelle a eu l’envie de poursuivre l’aventure d’un premier spectacle, « les beautés inutiles » avec un second qui aurait trait aux relations hommes femmes à l’amour, ce serait « les amours inutiles » avec Laetitia Bos comme dans le premier opus, et cette fois avec moi ! Quatre nouvelles de Maupassant, peu connues mais d’une formidable actualité, presque féministes, un comble pour Maupassant qui était souvent taxé de misogynie ! « Le moyen de Roger », « Le lit 29″, L’inutile beauté » et « La serre ».

Trois comédiens, quatre nouvelles adaptées pour garder les dialogues et réduire un peu la narration et un décor fait de modules de bois qui changent complètement de configuration à chaque histoire… C’était déjà un chouette spectacle que j’ai eu beaucoup de plaisir à jouer…

Puis, l’année suivante, dans la tradition du travail entrepris depuis les débuts du Théâtre du Grand Rond en direction du public sourd avec la Langue des Signes Française, Eric a adapté ce spectacle à trois dans une version entièrement en LSF jouée par deux comédiens sourds et une comédienne bilingue, un très long travail de traduction, passionnant, pour passer de la langue de Maupassant à la LSF, avec l’idée, folle mais magnifique, de réunir ces deux spectacles pour n’en faire qu’un, à six !

Et nous l’avons fait, en trois résidences d’une semaine, chacun des rôles étant interprété par deux personnes, une qui signe et une qui parle, en exploitant toutes les combinaisons possibles offertes par les rôles doublés… Un travail passionnant qui m’avait un peu déstabilisée, tant je trouvais leur moyen d’expression plus riche que le mien !

Le résultat est un très beau spectacle à six comédiens, avec les trois d’origine auxquels se sont joints Lucie Lataste, qui parle les deux langues, Martin Cros et Delphine Saint Martin, deux magnifiques comédiens sourds, un spectacle bilingue où il n’y a pas une langue qui en traduit une autre, où nos cultures différentes sont à égalité…

Maintenant aucun de nous n’a plus tellement envie de jouer une version à trois tant nous prenons du plaisir à jouer ensemble !

Représentations à venir

Représentations passées

  • 19/09/2017 : Centre culturel Jacques Franck, Bruxelles (Belgique)

En images

Bande annonce