Corinne Mariotto

Comédienne


Actualité

Novembre 2021
Un mois de novembre très chargé, des spectacles en tournée: La cuisine de Marguerite, Veil/Badinter, Les amours inutiles, la création des deuxièmes et troisièmes volets des Immersions/Duras, La maladie de la mort et L’homme assis dans le couloir les deux derniers dimanches de novembre au Théâtre du Pavé.
Et aussi le début des répétitions du spectacle de Noël Les fêlés de Feydeau.
Et encore le tournage de Toutouyoutou, une série très drôle pour OCS…!

À l’affiche

À voir en ce moment

Toutouyoutou

Toutouyoutou

Série « TOUTOUYOUTOU » - Saison 1Réalisée par Julien PATRYRôle de Françoise Début des années 80, région toulousaine, berceau de l’aéronautique française.Karine, 40 ans, mère de famille docile et discrète, voit sa vie bouleversée par la découverte de l’aérobic. Animé...

lire plus
Les fêlés de Feydeau

Les fêlés de Feydeau

Gibier de potence & Leonie est en avance
Feydeau, sur la longue route du théâtre français trouve sa place entre Molière et Ionesco. Il part de l’un et lui emprunte avec respect son sens aigu de la comédie folle et de ses personnages truculents puis ouvre la voie à l’autre dans ce que l’on appellera un peu trop rapidement le théâtre de l’absurde.

lire plus
Fanny

Fanny

A la fin de Marius on se sent très vite orphelin, on a besoin de savoir ce que deviennent ces personnages. On se dit qu’on ne peut pas laisser cette petite comme ça, sur un bord de table en train de s’évanouir, c’est injuste. On a envie de la prendre dans nos bras…

lire plus
La Musica Deuxième

La Musica Deuxième

Un homme et une femme. Ils se sont aimés, ils se sont déchirés, ils se sont quittés. Ils se retrouvent une dernière fois. Ils s’aiment sans doute à tout jamais. Duras nous le suggère, qui aura passé sa vie à aimer follement, à quitter, à être quittée, à vouloir quitter, à aimer dans l’impossibilité de le faire, à aimer toujours plus. Il n’y a de musique amoureuse que funèbre, de rengaine érotique qu’ironique: c’est la musica.

lire plus
La Misanthrope

La Misanthrope

J’ai souhaité donner la possibilité à des comédiennes de s’emparer de grands textes réservés aux hommes et, tant qu’à faire, à des hommes, des rôles écrits pour des femmes. Et si le genre, après tout, importait peu ? D’où cette adaptation, maladroite sans doute, en tous cas la plus discrète possible. J’ai mis au féminin ce qui ne l’était pas et vice versa mais sans jamais changer les caractères ni l’intrigue. Pourquoi une femme ne serait-elle pas misanthrope et bourrue, un homme coquet et médisant ? Pourquoi pas ?

lire plus
Les Immersions / Duras

Les Immersions / Duras

C’est d’abord un cube vide aux arêtes fines sur la scène. Une femme et un homme entrent à l’intérieur.
Des lumières précises jouent sur leurs mains et leurs visages selon un ballet qui semble bien réglé.
Leurs mains sont parfois lentes et calmes, parfois rapides et intenses.
Des transats peuplent la scène du théâtre, disposés autour du cube et reliés à lui, connectés à une source de sensations que le casque audio posé sur chaque siège va bientôt nous révéler.
On pose le casque sur nos oreilles…

lire plus
La Maison Tellier

La Maison Tellier

« Fermé pour cause de première communion » : un tel avis, sur la porte d’une maison close, n’est pas chose courante, et les habitués de la maison Tellier, de Fécamp, n’en reviennent pas. Pendant ce temps, Madame et ses cinq pensionnaires vont retrouver à la campagne, le temps d’une fête, leurs émois et leur innocence de petites filles…

lire plus
Veil Badinter

Veil Badinter

De la conviction et du courage en politique
17 janvier 1975 : Dépénalisation de l’avortement
18 septembre 1981: Abolition de la peine de mort
Deux textes fondateurs de notre modernité et de notre justice, deux mythes, une femme et un homme politique de notre histoire contemporaine.
Veil Badinter, symboles de combats politiques nobles, dépositaires d’une pensée exigeante.
Veil Badinter, s’imposent à l’opinion publique par leur force de conviction et leur courage.
L’une vient de nous quitter. L’autre aura 90 ans en 2018.
Leurs combats, inscrits dans nos vies, sont-ils acquis… définitivement ?

lire plus
Le Roi se meurt

Le Roi se meurt

Le Roi n’est pas mort, le Roi « se meurt ».
Depuis notre naissance, nous nous mourons. Nous approchons de cette fatale falaise d’où il faudra bien tomber, sauter, glisser… Et qui sait si, loin de nous écraser dans les ténèbres, ce n’est pas un vol calme et serein dans la clarté pure et douce d’un éternel matin d’été qui nous attend… Le Roi Summer.

lire plus
La cuisine de Marguerite

La cuisine de Marguerite

J’avais entendu parler depuis longtemps de ces carnets de recettes de cuisine de Marguerite Duras… Un recueil édité mais épuisé, puis plus ou moins interdit pour cause de querelle entre les ayants droits, Jean Mascolo, son fils et Yann Andréa, le dernier homme de sa vie, parce que ce n’était pas pour Marguerite un écrit destiné à la publication, mais des textes privés… L’un voulant l’éditer et l’autre pas. En tout cas introuvable !

lire plus
Le bureau de poste de la rue Dupin et autres entretiens

Le bureau de poste de la rue Dupin et autres entretiens

Marguerite Duras et François Mitterrand se sont rencontrés en 1943. Dans ces cinq entretiens, réalisés en 1985 et 1986, ils évoquent en amis de longue date l’histoire de la France, celle de l’Afrique, la poésie, les démons de l’Amérique et les souvenirs d’un épisode tragique, l’arrestation de Robert et de Marie-Louise Antelme dans un appartement de la rue Dupin.

lire plus
Calamity Jane, Lettres à sa fille

Calamity Jane, Lettres à sa fille

Ce spectacle est né d’une idée fulgurante, qui vient tout d’un coup, où tout à coup j’ai la conviction que c’est ça qu’il faut faire, que c’est la bonne idée… Quand ça se passe comme ça, jusqu’à présent cela ne s’est pas démenti ! Les spectacles nés de cette manière se sont créés avec évidence, bien plus que lorsque, par exemple, on cherche un texte parce qu’on a envie de travailler avec quelqu’un, en général, ça ne marche pas !

lire plus
La vie matérielle

La vie matérielle

Loin du roman mais plus proche de son écriture – c’est curieux du moment qu’il est oral – que celle de l’éditorial d’un quotidien. J’ai hésité à le publier mais aucune formation livresque prévue ou en cours n’aurait pu contenir cette écriture flottante de « La vie matérielle », ces allers et retour entre moi et moi, entre vous et moi dans ce temps qui nous est commun.

lire plus