La comédienne

Portrait Corinne Mariotto

C.V.

Afficher le C.V. de Corinne Mariotto

Corinne Mariotto, pilier de la compagnie des Vagabonds, joue dès 1993 dans chaque création, sous la direction de Francis Azéma. Elle travaille également sous la direction d’autres metteurs en scène comme Maurice Sarrazin, René Gouzenne, Patrick Séraudie, Jean-Claude Bastos, Franck Ramon, Sébastien Bournac, Jean-Pierre Beauredon ou encore François Fehner.

Elle donne la réplique à Francis Azéma dans « La musica deuxième » de Marguerite Duras, dans laquelle son interprétation lui vaut les éloges de toute la presse.

Elle joue également dans « Adieu Monsieur Tchekhov », « Tartuffe, peut-être… » de Molière, « Outrage au public » de Handke, « Les justes » de Camus, « La mouette » de Tchekhov, « Derniers remords avant l’oubli » de Lagarce. Plus récemment, elle interprète le rôle d’Andromaque dans la mise en scène de Francis Azéma, le rôle de la mère dans « Le nom » et dans « Visites », pièces du cycle Jon Fosse ainsi que dans « J’étais dans ma maison et j’attendais que la pluie vienne  » de Lagarce.

Elle joue la fille d’Évelyne Istria dans la création de « Dreamers » de Daniel Keene, mis en scène par Sébastien Bournac. « Les règles du savoir-vivre dans la société moderne » de Jean-Luc Lagarce, monologue satirique sur les bonnes mœurs, l’amène sur des scènes aussi diverses que La Cave Poésie, le Théâtre du Grand Rond, ou encore le Théâtre Ivan Vazov de Sofia, en Bulgarie ou le Théâtre Disk de Prague en République tchèque ! Ce spectacle, qui rencontre un succès toujours grandissant, est en tournée depuis plusieurs années.

En 1993, elle participe à la fondation du Grenier Théâtre. Elle est également responsable de la programmation jeune public « Les p’tits cailloux ». Pédagogue, elle a contribué à des ateliers de pratique théâtrale en collège, à l’atelier d’initiation au théâtre pour adolescents du Grenier Théâtre, à l’atelier d’initiation adultes Graines d’Acteur, à des stages pour les élèves de l’école Le Passage à Niveau.

Femme de théâtre, Corinne Mariotto participe également à des courts et longs métrages pour le cinéma et la télévision. Récemment, elle partage l’affiche avec Michel Boujenah dans « Wouaf », un moyen métrage de Marie-Pierre Kohler.

Corinne Mariotto est également sollicitée pour de nombreuses lectures publiques, dans les bibliothèques toulousaines, au Festival « lettres d’automne » à Montauban, pour les « 40 rugissants » à la Cave Poésie René Gouzenne ou encore pour le « Marathon des Mots ».

Articles de presse